Idée d'affiche à exploiter sans vergogne !

Idée d'affiche à exploiter sans vergogne !

Que celui qui n'a jamais migré leur jette la première pierre.

Lors d'une visite des Aygalades pour les journées du patrimoine, le guide a rappelé que le boulevard Oddo avait abrité, après la 1ère guerre mondiale, plus de 2000 réfugiés, italiens, espagnols, arméniens. En ajoutant: "vous et moi, quoi"...

Devant les images des réfugiés à la frontière austro-hongroise, un collègue s'est remémoré le témoignage de son grand-père sur l'exode en 1940...

Qui n'a pas parmi ses proches un réfugié républicain espagnol, un descendant d'arménien, un pied-noir, un français parti sur les routes en 1940, un belge fuyant les allemands, un polonais fuyant les russes, un hongrois fuyant le communisme, ...

Comment nos voisins de l'est peuvent-ils avoir la mémoire si courte ? Ca se dit chrétien: j'imagine Jésus murmurant à St-Pierre: "c'est dur d'être aimé par des cons".

Pourquoi nos responsables politiques sont-ils aussi prudents ? Voilà des sujets où un homme de gauche doit être intraitable.

J'avais été frappé il y a quelques années par un rapprochement désespérant: à Grenoble, une magnifique exposition sur l'immigration italienne. Le rejet qu'ils avaient vécus. Et même des massacres à Aigues-Mortes, en 1893. Et au même moment, au même endroit, les listes du front national: plein de noms d'origine italienne...

Morano, Finkielkraut, Sarkozy, Zemmour, ... J'aime ces noms qui sonnent si délicieusement français.

Autres déclinaisons possibles...
Autres déclinaisons possibles...
Autres déclinaisons possibles...
Autres déclinaisons possibles...

Autres déclinaisons possibles...

Retour à l'accueil